Sign in / Join

Doudoune pour l’hiver : comment choisir ce vêtement chaud ?

Le froid de l’hiver est bien et vous n’avez toujours aucune idée sur le modèle de votre future doudoune ? Vous êtes au bon endroit, nous vous livrons tous les critères à prendre en compte pour bien choisir cette pièce vestimentaire, must-have en hiver.

L’isolation, le critère le plus important

Afin de choisir une doudoune parfaite en pleine hiver, le principal critère à prendre en compte est l’isolation du vêtement. Pour rappel, la doudoune possède deux couches de tissu isolant, contrairement aux vêtements classiques qui n’en possèdent qu’une seule couche. Chez la doudoune, l’enveloppe de tissu renferme un isolant, qui peut être soit naturel ou synthétique.

A lire également : Les meilleures façons de nouer et porter avec style foulards et écharpes

L’isolant naturel : le duvet

Matière naturelle prélevée sur les canards et les oies, le duvet propose un rapport chaleur/poids plus intéressant que l’isolation synthétique. En outre, il a l’avantage d’être plus compressible, plus durable et plus respirant. Par ailleurs, il a besoin d’un lavage spécifique couplé à des traitements spécifiques pour garder son état initial.

Pour la qualité du duvet, on va parler de « gonflant » : plus il est gonflant d’air, plus il est chaud. Pour apprécier cette qualité sur le marché, l’indice gonflant est mesuré en cuin. En 500 et 700 cuin, le duvet est de bonne qualité. Il offre alors une isolation performante.

A découvrir également : Les incontournables accessoires de cette saison à ne pas manquer

L’isolant synthétique

Les doudounes synthétiques inondent le marché, composées de fibres synthétiques qui remplacent le duvet. Généralement, la matière du rembourrage est le polyester. Ce modèle de doudoune est apprécié pour son prix avantageux et ses performances globales. On utilise le grammage pour évaluer le niveau de chaleur apporté par la doudoune synthétique :

  • 40g/m² à 80g/m² pour une doudoune d’appoint ;
  • 80g/m² à 120g/m² pour une doudoune polyvalente et chaude ;
  • 120g/m² à 200g/m² pour une doudoune idéale pour les grands froids.

Second critère : le tissu extérieur

Après l’isolation, le tissu ainsi que la manière dont il a été cousu sont les prochains critères sur lesquels vous devez vous pencher lors du choix de votre doudoune. Ces deux critères ont en effet un impact sur la perméabilité, le poids et la compression du vêtement. Plus le tissu extérieur est fin, plus votre doudoune sera compressible et légère. Toutefois, un tissu trop fin rime souvent avec doudoune fragile. En cas d’accroc d’une doudoune à duvet, les plumes risquent de s’échapper. Optez pour une doudoune avec un tissu extérieur assez épais !

Pour une question de respirabilité et de compression, les doudounes sont rarement imperméables. Toutefois, la plupart des modèles sur le marché sont déperlantes. En cas de faible pluie, l’eau glisse sur la matière.

Le point sur le cloisonnement pour les doudounes à duvet

Le cloisonnement est la manière dont les coutures ont été dressées afin de stabiliser les plumes à l’intérieur. Il est en effet important que l’isolant soit réparti de manière équitable sur tout le vêtement. Le cloisonnement doit permettre d’éviter l’accumulation de duvet au même endroit et la forme boule sous la pression des mouvements. Le cloisonnement est réalisé soit avec des coutures en H, soit avec des coutures transversales. Si la première option rend la doudoune très isolante mais volumineuse, la seconde permet une coupe plus fine.